Actualité

6 juin 2017

Quel sort Emmanuel Macron réserve-t-il à l’immobilier neuf ?

Quel sort Emmanuel Macron réserve-t-il à l’immobilier neuf ?

Le 14 mai, Emmanuel Macron est officiellement devenu président de la République. Si vous avez pour projet d’acheter ou d’investir dans l’immobilier neuf, vous êtes sûrement curieux de savoir quel sort le nouveau président réserve au marché du logement neuf !

Fini l’objectif des 500 000 logements neufs par an !

L’ancien ministre de l’Economie avait expliqué dans son programme vouloir en finir avec l’objectif des 500 000 logements neufs construits chaque année.

Il juge cette idée obsolète et souhaite voir les efforts de construction neuve concentrés sur les zones les plus tendues en matière de logement. Comme il le soulignait lors de l’OrpiLab - des échanges organisés afin de permettre aux candidats à l’élection présidentielle de s’exprimer sur les questions liées au logement – l’objectif des 500 000 logements neufs est « un but que l’on se fixe depuis que Georges Pompidou est président de la République ».

Pour notre nouveau chef d’Etat, c’est en l’Ile-de-France que les logements neufs doivent être construits en priorité. Il évoquait durant sa campagne 70 000 nouveaux logements, contre 40 000 aujourd’hui. La région Paca fait également des priorités, avait alors estimé le candidat d’En Marche, évoquant un objectif de 45 000 logements neufs par an.

Son programme posait aussi la possibilité de mettre en œuvre des dispositifs exceptionnels pour booster la construction de logements neufs dans les zones très tendues. Assouplissement de certaines règles et meilleur encadrement des collectivités sont des pistes sur lesquelles son gouvernement pourrait travailler.

Fini aussi le dispositif Pinel ?

Emmanuel Macron n’a pas été tendre avec la loi Pinel et autres dispositifs fiscaux allégeant la note pour les investisseurs. « Les grands dispositifs fiscaux qui servent à biberonner des investissements locatifs à Aurillac ou Châteauroux, ça n’a pas de sens. Cela crée de la niche fiscale, mais cela ne répond pas aux besoins en logement » avait-il déclaré.

Le président n’a toutefois pas annoncé la suppression du dispositif Pinel. Que les investisseurs se rassurent donc. Il envisage plutôt une modification en profondeur des conditions et avantages offerts par cette loi qu’un retrait total et définitif du dispositif. Il entend mesurer l’efficacité de ce type de dispositifs, sur deux à trois ans, avant de décider du sort qu’il leur sera réservé.

immobilier neuf

Ces articles pourront aussi vous intéresser

Actualité image
le 27 mai 2017

Un début d’année sur les chapeaux de roue pour l’immobilier neuf

Ce début d’année 2017 a été marqué par la campagne présidentielle, les...

Actualité loi pinel 2017
le 23 janvier 2017

De belles économies encore possibles en 2017 avec la loi Pinel

Pour le plus grand bonheur des investisseurs, le projet de loi de fina...

Conseil investissement immobilier neuf

Pourquoi investir dans l'immobilier neuf ?

Pour préparer sa retraite, augmenter ses revenus, protéger sa famille…...